Quelles protections antifraudes sont mises en place sur les billets de banque ?

Afin d’éviter toute fraude, les billets de banque sont munis d’éléments de sécurité qui permettent de les différencier des faux billets. Certains de ces éléments sont perceptibles au touché et à l’œil nu tandis que les autres signes nécessitent des appareils spéciaux pour être perçus.

Les éléments de protections perceptibles au touché

liasse billet de banqueAfin de différencier chaque coupure, la banque centrale européenne a incrusté des éléments imprimés en relief sur chaque billet. Ces éléments varient d’une coupure à une autre et peuvent être formés par des lignes ou encore une série de lettres. Ces signes distinctifs sont surtout destinés pour aider les malvoyants, en plus d’être un élément de protection efficace contre les contrefaçons.

Pour leur mise en œuvre, l’on utilise une technique qui s’appelle la taille-douce. À savoir, cette technique n’est utilisée que pour l’impression de sécurité. Le type de papier utilisé pour imprimer les billets est aussi spécial. En effet, il doit être ferme et craquant lorsqu’on le froisse.

Les éléments de protections visibles à l’œil nu

Chaque coupure possède des images ainsi que des couleurs qui lui sont propres. Sur chaque billet donc, une image floue est perceptible quand on éclaire le billet à la lumière (naturelle ou artificielle). De plus, des filigranes sont présents sur les deux faces du billet. Un fil de sécurité indique également l’authenticité du billet en question.

La valeur du billet ainsi que la devise € y sont présentes. L’on dénote également la présence d’encre OVI ou Optical Variable Ink. Comme son nom l’indique, cette encre change de couleur lorsqu’on incline les billets. Des micro-inscriptions sont aussi incrustées dans plusieurs parties de la coupure. Elles ne sont cependant visibles qu’à la loupe.

vérifier si un billet est vrai

Les encres spéciales pour billets de banque

Afin d’en optimiser leur protection, les billets de banque sont imprimés avec des encres spéciales que l’on ne peut distinguer que grâce à des outils spécifiques. L’on utilise alors trois catégories d’encre qui sont les encres infrarouges, les encres ultraviolettes et les encres magnétisables qui comportent des particules métalliques.

Ces encres spéciales pour billets de banque sont à la fois sophistiquées et inimitables. Pour les détecter sur un billet, on peut utiliser soit des lampes à IR ou des lampes à UV, soit des détecteurs de faux billets. Cependant, l’on peut tout simplement se servir d’une compteuse de billets munie de détection de faux billets. En plus des images et des chiffres imprimés à l’encre UV, l’on remarque également la présence de petites fibres de couleurs différentes qui ressortent à la lampe UV.

La bande et la pastille holographiques

Ces deux éléments viennent compléter les moyens de sécurisations précédents. La bande holographique est présente sur le côté droit du verso d’un billet. Si l’on incline le billet, l’on verra alors apparaître soit une fenêtre soit un portail. En haut à droite se trouve également une pastille qui indique le symbole €, ainsi que la valeur du billet en question. Cette pastille reprend les couleurs de l’arc-en-ciel.

Quelles protections antifraudes sont mises en place sur les billets de banque ?
5 (100%) 1 vote